Economie et écologie : nos conseils pour installer des toilettes sèches chez soi

Les tendances actuelles se penchant vers des résolutions plus écologiques, les toilettes à la maison n’en échappent pas. Bon nombre de foyers ont déjà adoptés cette technique et ne le regrettent pas. Il s’agit des toilettes sèches, une option plus économique pour un confort optimal chez soi. Voici quelques conseils pour pouvoir les installer.

Les outils nécessaires pour l’installation

Pendant la phase de construction de la maison, une des pièces les plus importantes est la toilette et l’agrément qu’elle fournit. Ainsi, faut-il que l’installation soit la plus parfaite que possible, et pourquoi pas la plus économique. La solution conseillée : la toilette sèche. En effet, elle n’a pas besoin de creusement de grand trou pour enterrer la fosse. Plus facile à réaliser, les outils dont on aura besoin sont un seau, avec une matière selon le choix, en plastique ou en acier galvanisé. Ensuite, un bac à sciure posé dans la pièce. Et enfin, une lunette de toilette ordinaire. Quelques planches de bois seront aussi utiles pendant la construction. Ces matériaux sont des outils de base pour des toilettes sèches très simples et ordinaires. Actuellement, divers outils et nouvelles technologiques sont proposés sur le marché. Si tous les matériaux sont à la disposition des propriétaires, il ne reste plus qu’à l’installer.

Comment l’installer ?

Deux choix s’offrent lorsqu’il s’agit de mettre en place les toilettes sèches. En premier lieu, les occupants peuvent se magner un peu en faisant du bricolage, et installer eux-mêmes la toilette. Les étapes à suivre ne sont pas difficiles. Il faudra tout d’abord dessiner un plan avant la découpe des planches, servant à envelopper la lunette et de support, comme s’il s’agissait de toilette classique. Par contre, ce sera le seau qui recevra les fèces, et qui sera posé juste en dessous de cette cuvette. Pour les mécanismes plus sophistiqués, il est plutôt nécessaire de faire appel aux professionnels, pour un second choix.

Et le fonctionnement ?

Le fonctionnement est le même. À chaque visite aux toilettes, mettre de la sciure au fond du seau, et recouvrir les besoins par de la sciure après. Si ce sont des seaux ou autre récipient qui sont utilisés, il faudra prévoir un rechange pour le cas où ils sont pleins. Il existe, dans un autre cas, des toilettes déjà équipées qui séparent les urines des fèces. Mais dans tous les cas, le but est de dépenser le minimum d’eau dans le foyer, et les excréments ainsi collectés peuvent être utilisés pour la production de compost. Il est maintenant temps de les essayer.

Jardin : comment créer et bien utiliser un compost ?
Blanchir un vêtement naturellement, sans produits toxiques