Le réchauffement climatique et ses conséquences sur l’écosystème et la planète

Le réchauffement climatique

Le réchauffement climatique se caractérise par une augmentation des températures sur la planète. Il est principalement lié à l’activité humaine et bouleverse les écosystèmes et l’équilibre météorologique. Mais cet impact sur l’environnement affecte aussi la société et l’économie.

Les effets sur la planète

Le réchauffement climatique a pour première conséquence l’augmentation des températures sur la planète. Le fait que les températures augmentent ne signifie pas simplement que les saisons soient plus chaudes. En effet, le climat est le premier maillon d’une longue chaîne qui, par un effet domino, se retrouve totalement impactée. Sur terre ou dans les océans, c’est toute la planète qui se retrouve chamboulée par un tel changement.

Premièrement, l’apparition de phénomènes météorologiques extrêmes devient plus fréquente. Ainsi, l’intensification des inondations, de la sécheresse, des tempêtes ou des ouragans est une conséquence liée à ce réchauffement.

Ensuite, l’écosystème marin est aussi victime de ce chamboulement. La fonte des glaces fait augmenter considérablement le niveau des océans et par conséquent une élévation du niveau des mers. De plus, une acidification des milieux sous-marins se créer, et ce à cause d’une quantité trop élevée de gaz carboniques dans les océans. La quantité d’oxygène diminue dans les eaux.

La vie sauvage impactée

Le changement climatique, par une réaction en chaîne, modifie les cycles de vie. Les plantes fleurissent plus tôt en raison des températures plus élevées. Les espèces animales et végétales n’ont pas le temps de s’adapter, elles meurent. Des extinctions de certaines espèces sont ainsi provoquées.

L’acidification des océans a une conséquence directe sur les coraux et les planctons. Les végétaux ou les huîtres disparaissent, par exemple.

L’ours polaire est un exemple connu d’espèce menacée d’extinction. La calotte glaciaire diminue et la glace fond en raison du réchauffement. Son habitation s’en trouve réduite, comme celle d’autres animaux comme le phoque. La chaîne alimentaire est perturbée, l’ours chasse moins et doit se déplacer pour trouver des milieux plus favorables à sa survie. Les oiseaux, eux, doivent s’adapter à ce changement climatique, notamment en migrant plus rapidement.

La vie humaine impactée

Les activités humaines se retrouvent également impactées, notamment les productions agricoles qui se retrouvent en baisse. En effet, le bouleversement climatique provoque plus de sécheresses et des cycles de végétations perturbés. De ce fait, l’économie se retrouve impactée, tout comme l’approvisionnement en nourriture qui devient problématique.

D’un autre côté, les terres côtières subissent aussi le chamboulement climatique, la montée des eaux ne les rend plus cultivables.

Du point de vue sanitaire et social, l’impact est aussi conséquent, notamment dans les pays sous-développés : sécheresses encore plus intenses, phénomènes météorologiques fragilisant les infrastructures… Mais aussi, les canicules qui ont de lourdes conséquences sur la santé publique, notamment en touchant les personnes âgées, les enfants ou bien les sans-abris.

La présence trop importante de CO2 provoque le dérèglement de l’effet de serre qui a pour rôle la régulation du climat. Ce sont les activités humaines qui sont en grande partie responsable de ce taux de CO2 trop élevé, le climat se dérègle et impacte l’écosystème et la planète. L’air se modifie sur la terre et dans les océans, créant ainsi des dommages considérables sur la biodiversité.

Réduire les émissions de CO2 devient indispensable afin de préserver la santé de la planète. Utiliser les énergies renouvelables, réduire les quantités de déchets, réduire la consommation énergétique sont quelques habitudes à adopter afin de lutter contre le changement climatique.


Quels sont les avantages de l’agriculture biologique ?
Se faire aider pour se séparer de ses affaires