Mer, plage, forêt : mes gestes écotouristiques sur place

Votre passage dans une forêt, sur une plage ou en mer laisse des traces et cela marque l’environnement. Afin de ne pas laisser une empreinte écologique néfaste, il est important de connaître certains gestes écotouristiques.

Sur la plage

Les plages labellisées « Pavillon Bleu » sont sécuritaire, propres et la qualité de l’eau est garantie sans danger. Il est donc préférable de s’y rendre. Vous y aurez accès à des toilettes et douches. De même, en se rendant à la plage, préférez les moyens de transport écolo (vélo, marche, bus) s’il s’agit d’une plage non loin située de votre hôtel ou de votre domicile.

Il est interdit de jeter ou d’enfuir vos déchets (cigarettes, nourriture, emballages) sur la plage mais de les mettre dans un sac. S’il n’y a pas de poubelle sur la plage, emportez vos déchets avec vous et si le vent se lève lestez votre sac afin qu’il n’aille pas dans l’eau. Lorsque vous récoltez des coquillages ou des crustacés, il est important de connaître la taille réglementaire de ceux que vous êtes en droit de ramasser et de ceux qu’il est interdit de prendre lors d’une pêche à pied.

En forêt

Sur les sentiers de randonnées, des panneaux ainsi que des moniteurs vous indiquent déjà le chemin à suivre. À moins d’être un spécialiste habilité à explorer une forêt seul, il est interdit de se promener hors des sentiers battus. En forêt comme sur une plage, les gestes écotouristiques nature de propreté sont les mêmes. Ne pas salir en jetant ou en enfouissant vos déchets permet de préserver l’environnement. De même, si vous comptez revenir des bois avec quelques souvenirs, il faut d’abord s’informer auprès d’un office des eaux et des forêts des fleurs ou champignons que vous pouvez cueillir. Les forêts regorgent d’espèces endémiques. Il est formellement interdit de les chasser ou de nuire à leur milieu.

En mer

Lors d’une promenade en mer, il est interdit de pêcher des espèces protégées ou de pratiquer une pêche hors saison. Par conséquent, si vous voulez des crevettes alors que la saison ne le permet pas encore, vous risquez de vous heurter à une forte amende et de lourdes sanctions. La mer, comme la forêt est un écosystème à préserver. La pollution marine est l’un des plus grands fléaux environnemental du XXe siècle. C’est pourquoi, afin de réduire l’impact négatif que cause la navigation en mer, il est avisé de ne pas prendre un bateau à moteur lors de vos sorties au-dessus des lagons, mais des bateaux à voiles. Lors des séances de plongée, vous pouvez être tenté de prendre des morceaux de coraux, mais c’est un geste qui nuit gravement à l’environnement, car les coraux sont des êtres-vivants à croissance lente.

Conseils écotouristiques si vous voyagez en voiture
C’est quoi une attitude écotouristique en vacances ?