D’où viennent les dérèglements de l’écosystème ?

Ces derniers temps, l’environnement est d’actualités et des jeunes dans le monde sont mobilisés. Depuis, des termes sont entendus et vus sur les masses médias et réseaux sociaux : biodiversité, écosystème, changement climatique, dérèglement climatique… Au fait, d’où viennent les dérèglements de l’écosystème ? Mais exactement, qu’est-ce qu’un écosystème ? Les trois causes de dérèglements de l’écosystème; de la planète Terre elle-même, des activités humaines et du changement climatique.

 Qu’est-ce qu’un écosystème ?

 Écosystème, un mot et concept développé par le zoologiste Arthur George Tansley. D’après lui, un ensemble dynamique des êtres vivants qui entre eux s’interagissent dans un milieu particulier et avec cet environnement. Concrètement, un écosystème est composé de deux éléments consubstantiels. Un environnement avec ses spécificités, l’eau, la lumière, le climat et la matière organique. Ce regroupement est nommé biotope. Et l’autre environnement composé par les êtres vivants appropriés à vivre dans ce milieu (les plantes, les animaux et les micro-organismes) appelé biocénose. Un écosystème est caractérisé par la spécificité du milieu et selon l’interaction de faunes et flores qui s’y trouvent. Autrement dit, les êtres vivants se développent sur un milieu physique particulier et constituent un écosystème.

Un écosystème peut être immense comme l’océan abritant des milliers d’être vivant ou comme la forêt d’Amazone, mais aussi peut être juste une zone marécageuse comme la forêt de mangroves au bord de la mer, mais des milliers de faunes et de flores sont en interaction.

La planète Terre recèle une quantité infinie d’écosystèmes.

Un écosystème est dynamique, évoluant et s’adapte aux changements et aux dérèglements à condition qu’ils ne sont pas nombreux à se provoquer en même temps et ils ne durent plus longtemps. Un écosystème est en quête permanente de stabilité, mais n’y arrive pas tout à fait.

 Causes venant de la planète Terre elle-même

 Avec l’activation des volcans, la terre elle-même rejette des particules et des gaz. Avec l’immense nuage et de la coulée de lave, des espèces environnantes sont éliminées. Les séismes qui se sont passés à Congo et à Haïti ont provoqué des glissements de terrains et de changement géologique, comme le séisme de Tohoku qui a provoqué de Tsunami, de déformations de plaques tectoniques. Ces différents phénomènes entraînent des différents dérèglements tels que la sécheresse, la désertification, des érosions, des cyclones ou tempêtes provoquant des dégâts sur les faunes et flores. Des phénomènes perturbent les récifs coralliens, des espèces marines ; sans parler l’avancement et l’augmentation des endroits déserts ; l’avancée et le recul glaciaires.

L’intervalle entre deux cataclysmes naturels est de plus en plus fréquent et chronique causant une perturbation presque permanente au niveau des écosystèmes terrestre et marins.

 A cause des activités anthropiques

 Avec leurs activités, les humains causent plus de dégâts à l’écosystème ; créant des déséquilibres environnementaux.

Avec la déforestation faite par l’humain jusqu’ici, aucun doute sur la diminution des espèces vivantes voire la disparition causant un dérèglement de la biocénose. L’urbanisation grandissante et exponentielle a réduit radicalement le biotope ou les surfaces naturelles. Beaucoup d’espèces, pour survivre, ont dû s’adapter, mais beaucoup ont péri. Renforcé par les activités chasse, des espèces ont disparus et causant un déséquilibre sur la chaîne alimentaire. La pratique de feux de forêt et de défrichement depuis des dizaines d’années qui a causé une perte de surfaces naturelles énormes avec des milliers d’espèces faunistiques et floristiques.

Avec le non maîtrise des centres nucléaires comme à Tchernobyl et Fukushima, des radiations ont envahi des forêts et des fleuves. Beaucoup d’espèces ont été contaminées et sont perturbées. Beaucoup d’écosystèmes sont déréglés, et cela, pour une longue période.

La mode de production utilisant des pesticides, des engrais chimiques et utilisant d’énergie fossile ont pollué plusieurs écosystèmes.

 Le changement climatique, une cause qui a déréglé l’écosystème

 En premier lieu, l’élévation de la température qui dérègle le climat. Le phénomène El Nino provoquant de sécheresse à répétition et de l’autre côté, le phénomène El Nina qui amène une forte pluie causant des inondations. Les deux phénomènes perturbent la végétation, les faunes et flores. Une longue période de sécheresse perturbe la végétation, les faunes et les flores. Une longue absence de pluie provoque des déplacements des faunes. L’abondance de pluie qui provoque l’inondation, une forte érosion sur les surfaces naturelles et de glissement de terrain. Des biotopes sont changés et causants une perturbation au niveau des habitats naturels des espèces vivantes.

Des pluies diluviennes qui inondent et provoquent des glissements de terrain. Un phénomène qui échappe aux météorologistes. Les périodes des saisons sont de plus en plus perturbées.

Ces modifications climatiques contribuent amplement à la disparition de certaines espèces animales. Des périodes de sécheresse de plus en plus chroniques et la fonte inexorable des glaces avec une vitesse inquiétante.

Une hausse de température créant des canicules et favorise les feux de forêt sur des millions d’hectares par an. Plusieurs surfaces naturelles disparaissent avec des faunes et flores. 

Prix de l’électricité pour les professionnels : l’année 2024 ressemblera-t-elle à 2023 ?
Les herbicides sélectifs : une approche ciblée pour l’agriculture

Plan du site